Blog

L'Algérie dans le top 3.

L'Algérie dans le top 3.

L’Algérie dans le top 3... des pays qui vont être frappés par une crise alimentaire mondiale. Le monde ne s’est jamais bien porté, qu’on aille dire cela aux grecs chômeurs, aux américains sans couverture sociale, ou au reste de la population mondiale sans couverture. Des crises économiques à répétition, des catastrophes naturelles, et plein de promesses non tenues tel est le bilan du 21e siècle. La firme Japonaise Nomura arrive avec un rapport de recherche concernant les pays qui pourraient être touchés par une crise alimentaire mondiale. Ce qu’il faut savoir c’est qu’ils ont compté sur une seule formule pour avoir les résultats de leur recherche. Les variables de la dite formule sont le PIB par habitant, le pourcentage du revenu par ménage consacré à l’alimentation ainsi que les exportations nettes de produits alimentaires sous forme de pourcentage du PIB. Pour ceux qui peinent à comprendre, l’équation est simple. Plus le PIB par habitant est élevé, mieux c’est pour les consommateurs, car ils ont plus à dépenser. Plus le pourcentage du revenu consacré à l'alimentation est faible, meilleur c’est et enfin plus on exporte, mieux c’est, car cela veut dire qu’il y a beaucoup à consommer localement. Que tous les algériens soient ‘’fiers ‘’ de leurs pays, il fallait vraiment travailler dur pour avoir cette 3e place, mais une fois encore on a été battu par un ‘’outsider’’ comme l’appelleraient certains dirigeants ‘’l’ennemi juré’’ le Maroc qui se classe 2e juste après le Bangladesh 1e de la classe. On note aussi l’absence des autres champions du monde en ce qui concerne la pauvreté en l’occurrence la majorité des pays africains (pour faire court).

+Le classement vient comme suit : 25- Venezuela 24-Vietnam 23-Lettonie 22-Chine 21-Inde 20-Ukraine 19-Bulgarie 18-Tunisie 17- rép-Dominicaine 16-Lybie 15-Pakistan 14-Kenya 13-Philippines 12-Roumanie 11- Angola 10-Azerbaïdjan 9-Hong Kong 8-Soudan 7- Sri Lanka 6- Égypte 5-Liban 4- Nigeria 3-Algérie 2- Maroc 1-Bangladesh

Source: Businessinsider.com

Quelque part meltema

quelque part meltema

Au Nigeria, l'épuration ethnique est toujours monnaie courante des barbares se disant serviteurs de je ne sais trop quel dieu. Ils ont massacré à la machette cinq cent innocents, femmes et enfants d'abord par ce qu'ils avaient eu le malheur de croire au même dieu mais d'en avoir une conception différente. Cet acte abominable, incompréhensible et inqualifiable ravive les tensions ethnique et embrase la région. Les flammes de la haine brulent toujours mama africa... En parlant d'incendie; trois milles dossiers en rapport avec des affaires de corruption seraient mystérieusement partis en fumé du coté d'Alger. Un scénario à en faire palir Francis Ford Coppola en personne, mais comme qui dirait, il n'ya pas de fumée sans feu. Celui-là même qui réduit en cendre toute une nation, calcinant les espoirs de millions de personnes souffrant le martyr, provoquer par la braise de l'inconsideration,du mépris. Consommant l'amertume dans les feux de l'ivresse! Au même moment, deux millions de sinistrés au Chili, la plus grande catastrophe de l'histoire du pays, la patchamama sema le malheur et le désaroi comme elle offra jadis la vie. La terre mère justement plus haut symbole de la puissance historique et de l'importance de la femme qui lutte depuis officielement cent ans pour son émancipation et pour l'égalité!Rosa et Clara ont fait du bruit jusque dans le palais des expositions où les bruits de la contestation égalitariste ont retenti fortement sous les youyous témoignant tout le soutien et la détermination de cette parti de la population doublement oprimée a travers les siècles, mais toujours présente, résistante, insoumise et déterminée, croyant en l'égalité et luttant pour la liberté! En Grèce en revanche, c'est un peu l'implosion en se moment; crise économique sans précédant, mouvement social de forte magnétude et pour bien corser l'affaire les allemands qui refuse d'accorder le moindre sou aux iles de la sagesse; les grecs ayant faussé leur compte rendu et gonflé leurs recettes pendant des années pour tromper l'Union. L'Union justement qui se désunie, il faut dire que chacun s'occupe un peu de sa tronche le principe du "akhti rassi rani lati bhemi"dans lequelle on est passé pro; pour preuve l'opacité et les murs dans les oreilles de ceux a qui les profs, les médecin, les ouvriers, les étudiants et les autre crient leur besoin de changement, d'amélioration d'ouverture, non par solidarité ou empathie mais juste par droit humain et par légitimité citoyenne! Enfin on annonce de la pluie sur la majeur partie de l'algerie jusqu'en fin de semaine ce qui éteindera surement quelque foyer d'incendie mais qui ne refroidira surement pas les ardeurs de ceux qui réspirent la fraicheur d'idées nouvelles et qui aspirent au dénouement, animés par l'ardeur éternelle d'un peuple marchant vers son lendemain! Le3lam dima fesma ylali, ou enedjma fesma tcheli, edenya s3iba wena marani sbe3 marani dba3 marani ghaba,msagher ttayhha, msagher rayhha, echahhna keyna wetri9 beyna!!Ahdar wesh hhabit ou dir li 3lik edenya fania! Dima min echab ila echa3b, vive l'Algérie, patrie des hommes et des femmes libres!!!

Akhtti rassi

akhtti rassi

Grèves des enseignants,grogne des médecins,compression des ouvriers,magouille, corruption,précarité,lhogra,lma3rifa,ou l9ounta mehmoum essoultta...khelina kho? "Akhtti rassi,rahi lihoum..." La réponse par excellence a l'exposition des maux de la société,fatalisme? fuite de la réalité? sentiment d'impuissance du a l'érosion de tout espoir de changement, d'amélioration!L'usure du temps creuse des sillons dans les buissons les plus ardents!

En fait, le terme "rassi" dans la majorité des cas désigne la situation de paix et d'écart ressenti au moment précis de l'évocation de problemes à caractere collectif. L'impression en étant retiré dans un présent solitaire que l'on est dissocié de la société!La consomation d'un présent tolérable et la relégation d'un passé préjudiciable et d'un avenir pour le moins trouble. Cela peut donc designer la lourde routine solitaire qu'une majorité vit dans l'ostérité mais que chacun croit sienne. Il croit, suivant on ne sait quelle logique de marché, qu'il peut s'en sortir seul et au détriment des autres"navigui" "nefriha" "nokhrodj melgher9a"... Le prédateur des temps moderne est un homo-economicus toujours prêt à bondir, fantasmant un gain matériel essentiel a sa survie!Omettant le fait que le droit à la liberté et a l'égalité, essentielles à une pseudo réussite sociale ou du moins au sentiment de satisfaction et de progression, sont inhérentes à la société, non à des individus. Tout le monde dépend des autres. Interdépendances et intéret communs. "Akhtti rassi ya wedi"; laisse moi juste survivre a mon quotidien et esperer mon lendemain,puisque pour vivre il faut avoir les épaules larges et les moustache bien taillées!!Sachant que moi je n'ai que mes yeux pour constater ou pour pleurer! Ou rassek? Rassi akhtih 9oultlek! Mais "Rassirassek" ou "rassna ga3 fi chachia wahda!".

La soupe est collective et la ration individuelle!Faute d'avoir les épaules larges ayez la tete dur,le coeur brulant et l'esprit libre...."khirna fi ghirha we slakha fi msagherha..."

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×